Innovation du Cabinet Lemeillat : un service global de prise en charge des victimes d’accidents, d’erreurs médicales et d’agressions.


1614 personnes ont déjà lu cette innovation !

Le vote pour le Prix 2015 est clos, résultats le 14 avril lors de la soirée de remise des Prix... puis sur le présent site la semaine suivante.

Le cabinet Lemeillat a développé un service spécifique de prise en charge des victimes s’appuyant sur une méthode interactive qui repose sur la gestion de la victime et son traumatisme en fonction de sa propre personnalité.
Le cabinet Lemeillat est représenté par Nadine Lemeillat, avocat associée.

JPEG - 73.2 ko
Nadine Lemeillat, avocat associée

Quelle est l’innovation ?

Le service global de prise en charge des dossiers des victimes s’appuie sur une méthodologie qui repose sur la gestion de la victime et son traumatisme en fonction de sa propre personnalité.
Il s’agit d’une méthode interactive entre la victime et son avocat qui est l’interface entre tous les autres intervenants du dossier : médecins, experts, famille, assureurs…, Le but est de permettre à la victime de quitter cet état transitoire de victime pour se projeter dans son futur et sa construction. La victime est à la fois actrice de sa procédure et de sa reconstruction.
L’enjeu est d’identifier chacun des besoins nécessaires à la victime et à la procédure.

JPEG - 25.2 ko

C’est pourquoi, une pluridisciplinarité est essentielle pour le croisement de toutes les données tant en matière juridique, humaine, expertale ou indemnitaire, chacun de ses domaines conditionnant les autres.
Sans se substituer au psychologue, l’avocat a nécessairement une vision plurielle et synthétique de l’ensemble des problèmes de son client, qui sont eux mêmes pluriels et évolutifs. Le recours à une méthode extérieure à la matière juridique est donc nécessaire pour faire de la procédure indemnitaire, un outil performant et collaboratif.
La méthode repose sur l’élaboration par le client et son avocat d’un carnet de bord fixant les objectifs procéduraux (pénal, indemnisation) et médicaux (rééducation, projet de vie…), associé à un système de gestion des données spécifiques au traumatisme et aux composantes personnelles, professionnelles et sociales de la victime.

Pourquoi cette innovation a-t-elle été mise en place ?

Cette méthode a été mise en œuvre afin de créer de la valeur ajoutée sur le service proposé en droit en raison des attentes différentes, des déceptions et des frustrations exprimées par les clients. La victime n’est pas souvent écoutée, ses attentes et le côté humain sont trop souvent réduits aux seuls résultats financiers d’une procédure ou d’une transaction résultant elle-même d’expertises complexes et évolutives. Avec cette méthode positive, interactive et thérapeutique, la victime devient un client actif et décideur.

JPEG - 22.8 ko

Quels sont les bénéfices pour le client ?

Grâce à cette méthode, le cabinet a constaté :
- une résolution amiable de plus de 87 % des dossiers avec des indemnisations très satisfaisantes,
- une implication positive des certaines compagnies d’assurance qui adhèrent au projet,
- une gestion plus rapide du dossier en matière indemnitaire
- une demande de formation de certains professionnels,
- une implication plus grande des soignants et intervenants extérieurs.

Nadine Lemeillat, avocat associée, nous présente son innovation :