Innovation du « L’humain reste et devrait être au centre de la préoccupation de notre métier. »


567 personnes ont déjà lu cette innovation !

Le vote pour le Prix 2015 est clos, résultats le 14 avril lors de la soirée de remise des Prix... puis sur le présent site la semaine suivante.

Interview de Nadine Lemeillat, avocate associée, cabinet Lemaillat, candidate au Prix 2015 de l’innovation des Avocats en Relation-Clients.

L’humain est au cœur de votre innovation, comment le concilier avec le juridique ?

L’humain reste et devrait être au centre de la préoccupation de notre métier.
L’étude et le traitement de chaque dossier concernent la vie d’une personne, vie brisée par un traumatisme à partir duquel il lui faut rebondir.
Le facteur humain est donc indissociable du regard porté par le professionnel sur l’analyse de ces dossiers.

Concilier utilement l’humain avec le juridique repose sur une analyse rigoureuse des enjeux procéduraux et indemnitaires du dossier associée à une analyse tout aussi rigoureuse de multiples éléments humains, matériels, médicaux, factuels qui nous permettent d’apporter au client des résultats probants afin que celui-ci soit entendu par les instances judiciaires, compris et indemnisé.

Pouvez-vous nous expliquer sur quels éléments se base votre méthode ? Vous êtes vous inspirée d’exemples étrangers ?

JPEG - 25.6 ko
Nadine Lemeillat

Au Canada, ainsi que dans les pays anglo-saxons, les cabinets d’avocats spécialisés dans ce domaine ont des pouvoirs d’intervention et d’investigation que notre exercice français ne permet pas. Ils apportent par les services proposés au sein de leurs cabinets une vraie valeur ajoutée à leurs clients, en termes humains autant qu’économiques.

C’est pourquoi, j’ai voulu adapter cette approche efficace, pragmatique à l’exercice de notre métier en privilégiant l’humain, par un système de partenariats entre différents professionnels ce qui permet de porter un regard pluriel sur la personne.

Notre méthode se base sur une écoute spécifique,l’élaborationparleclientetsonavocat d’un carnet de bord interactif crée par le Cabinet fixant les objectifs procéduraux (pénal, indemnisation) et médicaux (rééducation, projet de vie...), associé à un système de gestion des données spécifiques au traumatisme et aux composantes personnelles, professionnelles et sociales de la victime.

La victime se retrouve donc directement associée, et participe non seulement à sa procédure mais aussi directement et très activement à l’élaboration de son projet de vie.

Cette méthode pourrait-elle être adaptée à d’autres cas ?

Dans le sens où le client devient acteur de sa procédure et de sa reconstruction, il a un rôle actif auprès de son avocat, avec lequel de concert il pose les fondements de sa nouvelle vie. Tout ceci repose sur une écoute de la personne, une implication différente et impliquée du professionnel du droit qui doit cependant veiller à évoluer dans un cadre bien défini pour que les règles de procédure soient respectées.

En ce sens, cette méthode interactive peut être, et nous en avons fait quelques expériences, très adaptée aux conflits familiaux.

Le dialogue nécessaire, instauré entre le client et son avocat permet au client une remise en question personnelle.

Votez pour cette innovation !

6 projets vous sont présentés en 2015, consultez-les et votez pour attribuer le Prix du Public ! [ Voir ici toutes les innovations ]
- Vote: 1 étoile = "Pas convaincu" - 2 étoiles = "Bien" - 3 étoiles = "Vraiment très bien !"
JE VOTE !
1
2
3
   
Comment voter ?

Nadine Lemeillat, avocat associée, présente sur cette vidéo son innovation :

En savoir plus et voter pour cette innovation...

PDF - 621.7 ko
Newsletter de l’innovation des Avocats
N°1 | Année 2015